ACCUEIL     |     CONTACT     |     

 
 

                                                               ACCUEIL     |     Retour  |    CONTACT     |     

 
 

 

 

 

 

 

Liminaire

Association

Bourlingue

An-court

Sources

Pourquoi  voyager ?
Surement parce que la vie est trop courte pour la passer en son pré-carré !
Dire ou s’entendre demander  ‘pourquoi aller là-bas’ questionne bien en amont, le traditionnel leitmotiv ‘aller...  pour quoi faire ?’ 
Au  fil de l'année, les activités, que se soit au fil des camps Red (Rencontre Expresson Découverte), des CHF Camps Hors Frontières et de différentes  activités de l'aumônerie de l'enseignement public, engendrent un désir de mobilité dans un contexte personnel et collectif!

J’aime assez le terme de mobilité, large et flou, qui  évite l’écueil frontal de l’humanitaire, pour laisser place  à l'humanisme !

 Il s’est agit  pour chaque personne investie dans ce défi, d’abord, de donner du temps : inscrire une démarche en étapes. Se donner du temps, aussi, pour formaliser  et mettre des mots sur un projet,  « se l’approprier. »

Les rencontres aux détours du quotidien nous les aimons déclinée en « Visites » ou en Visitation...
Si ce mot, résonne d’une célèbre Visitation sur les montagnes de Judée, nos activités grandissent pour débusquer des  inopportunes  visitations, préjugés et préconçus, aventureux, dangereux, et mortels, au profit  de la visitation plus  exigeante d’une  inspiration, d’une idée, d’un rêve de fraternité !  

Oui l’expression « visitation » renforce le sens de l’action qui consiste à rendre visite à quelqu'un ; de devenir hôte avec l’hôte qui  accueille !  Un rêve de fraternité !

 Alors il  s'agit d'améliorer les relations en proximités  ou internationales et de contrer le rejet  ou le racisme latent ! Le voyage va également nous permettre d'échanger entre régions, pays, cultures,  modes de vies et croyances ... Et enfin ce projet va améliorer les relations humaines plus généralement, à commencer au sein de notre groupe! .

 Paolo Freire a le mot de la fin : « L’Homme n’est pas un être dans le monde mais un être qui se rapporte au monde” pourrait  résumer.

 
 

dernière mise à jour 21/10/2015

|Atoutcopyright ©labas73.fr  | Liens